Proxmox (KVM) et client VNC sous OS X

Proxmox vous connaissez ? C’est un distribution basée sur Debian facilitant la virtualisation. Vous pouvez utiliser OpenVZ (des conteneurs) ou KVM pour virtualiser vos machines. C’est plutôt pratique quand on veut pas se prendre le chou à tout faire en ligne de commande.

Interface de Proxmox

Interface de Proxmox

Quand on utilise un conteneur OpenVZ pas de soucis il est relativement facile d’y entrer via la commande « vzctl enter ID_DU_CONTENEUR » par contre quand on virtualise complétement l’OS via KVM (pour par exemple virtualiser Windows) il est nécessaire d’utiliser un bureau à distance (VNC), la console intégré à l’interface utilise Java pour fonctionner hors sur OS X la version Java proposé par Apple est très restrictive, il est possible d’installer celle d’Orcale mais bon juste pour ça je n’en voit pas l’utilité.

Comment faire pour accéder au serveur VNC via un client externe ?

C’est relativement simple en fait, connectez vous à la machine hôte en SSH, en faisant du « port forwarding » dans votre terminal :

(le port par défaut de VNC est le 5900, vous pouvez en choisir un autre, si votre serveur SSH écoute sur un autre port vous pouvez le specifier avec « -p LE_PORT »)

Une fois connectez a votre serveur tappez simplemen

Ici 102 est l’id de la machine a laquelle je souhaite me connecter, changez là en conséquence, maintenant que cela est fait utilisez votre client VNC favoris (personnellement j’utilise TigerVNC qui fait très bien le boulot).

Comme adresse vous pouvez mettre 127.0.0.1, informations de connexion demandées seront les mêmes que ceux que vous utiliser pour vous connecter a Proxmox.

TigerVNC connecté a une machine KVM

TigerVNC connecté a une machine KVM

Et voilà le travail, vous pouvez accéder à votre machine via un client tiers et tout bien configurer comme il faut 🙂

(Pour la petite histoire ici je virtualise une Debian alors qu’OpenVZ est plus adapté pour ça pour les performances, sauf que j’avais besoin d’une configuration très spécifique en ce concerne les partitions sur cette VM ce que ne permet pas OpenVZ)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :)

Facebook Google Plus Twitter Linkedin email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *