Quelques tips pour Subsonic

Ludovic Frank

Quelques tips pour Subsonic

Pour ceux qui ne connaissent pas Subsonic: http://korben.info/subsonic-creez-votre-propre-clone-de-deezer.html

Eviter de ruiner votre processeur avec Subsonic.

L’un des avantages de Subsonic c’est qu’il est capable de ré-encoder a la voler votre musique pour la rendre compatible avec votre lecteur flash (celui de l’interface web), votre smartphone … etc.

Essayez donc, mettez en lecture un fichier OGG sur subsonic et regardez ffmpeg violer votre processeur (si vous avez un petit processeur comme moi, il prend bien cher :p)

Alors on fait quoi ? la solution que j’ai trouvé est simple, parcourir toute le répertoire muscal et le convertir une bonne fois pour toute, pour cela j’ai fait un petit scripte PHP rapidement. Celui-ci vous convertira une fois pour toute votre musique. Voici le script :

 

Il vous faudra le modifier en fonction de votre configuration (il utilise la version ffmpeg fournit avec Subsonic),

Pour fonctionner il a besoin de du paquet « vorbis-tools » (pour récup les informations des fichiers OGG).

Puis une fois le fichier adapté a vos besoins :

(Vous pouvez bien sûr le lancer dans un screen)

N’hésitez pas a proposer vos amélioration en commentaire)

Utiliser votre propre certificat SSL pour la connection HTTPS.

Depuis la version 4.4 Subsonic autorise l’utilisation d’HTTPS le seul petit problème c’est que le certificat et la clef utilisé est la même pour tout les utilisateurs de Subsonic (elle se situe dans le jar de Subsonic) du coup ça enlève tout de suite l’intérêt du cryptage.

Mais bien sûre il est possible de changer en utilisant un certificat auto signer (et donc avoir le GROS message rouge dans le navigateur…) ou bien prendre un certificat gratuit chez StartSSL pour avoir votre certificat je vous renvoie à http://technique.arscenic.org/ssl-securisation-des/article/startssl-utiliser-un-certificat.

Une fois votre certificat et votre clef (la version sans passphrase) nous pouvons commencer.

Pour cela Commencer par crée un fichier .crt (subsonic.crt par exemple) que vous ouvrirez avec votre éditeur de texte favoris. dedans vous devrez y mettre le contenue de votre crt.

Exemple :

—–BEGIN CERTIFICATE—-
LaChaineDeVotreCertificat
—–END CERTIFICATE—–

A cela ajoutez à la suite le contenue de votre fichier clef (qui ne doit pas être protégé par une passPhrase !)

Tel que :

—–BEGIN CERTIFICATE—-
LaChaineDeVotreCertificat
—–END CERTIFICATE—–
—–BEGIN RSA PRIVATE KEY—–
LaChaineDeLaClefPrivee
—–END RSA PRIVATE KEY—–

 

Si vous avez des certificat intermédiaire (exemple) pensez à le(s) mettre au début de votre fichier.

Ok ! maintenant on a notre crt plus qu’a le rendre utilisable par subsonic.

Il va vous demander un mot de passer, j’ai mis « subsonic » perso, maintenant on le convertie en keystore pour java :

ATTENTION : ici bien mettre subsonic comme destalias et subsonic comme mot de passe (qui vous sera demander)/

Nous avons plus qu’a mettre notre certificat dans le jar de Subsonic (et donc remplacer celui existant)

On redémarre Subsonic

 

il ne reste plus qu’a admirer le résultat 🙂